Imprimer le contenu de cette pageTélécharger cette page en PDFRecommander cette adresse à un ami
>> Vous êtes ici - Services et horaires - Journal paroissial - Edito

Edito de janvier

Par Isabelle Minger-Baillod

Réforme en terre valaisanne

Il était une fois… il y a 500 ans, un moine catholique Martin Luther, qui désirait de ramener l’Église au milieu du village, de la rapprocher du peuple...

Alors, plus d’indulgence, ni de purgatoire, ni de culte aux saints ou à Marie. Les reconnaitre oui, mais les laisser à leur place humaine, ne pas implorer leur secours, ni en faire des intermédiaires entre Dieu et l’homme, le Christ suffit, ainsi que seuls deux sacrements, le baptême et la communion, rappelant le don de la grâce divine, reçue par la foi et offerte à tous. Luther, Calvin, Viret ont insisté ; le sacrifice de la croix a été accompli une fois pour toutespar le Christ. Ils rejettent donc ce qui n’est pas dans la Bible et Elle, grâce aux débuts de l’imprimerie doit devenir accessible à tous, il faut donc enseigner et instruire. L’écriture, sainte ou non, ne doit pas être réservée aux seuls gens d’Église.

Ainsi les Réformés communient sous les deux espèces, le pain et le vin, non autour d’un autel mais d’une table, repas où tous sont conviés, puisque c’est le Christ lui-même qui invite.

Il est une fois… à Saxon, le samedi peu avant 18h, les cloches de l’église catholique appellent leurs fidèles. Leur message terminé, celle de la chapelle protestante prend la relève. Il y a ceux qui montent et ceux qui descendent, nous nous croisons, nous faisons signe et savons que nous prierons les uns pour les autres, puisque toute l’année, nous œuvrons ensemble, forts de nos différences, complices dans nos actes, dans nos fêtes communes, confiants dans notre Dieu. Nos tables peuvent devenir autels et nos autels tables, puisque notre foi et notre espérance sont les mêmes. Pour ma part, j’avoue trouver de l’apaisement à allumer un lumignon dans l’église paroissiale, mais je peine à faire un signe de croix !

« Protester, c’est critiquer, réformer c’est changer » ! Alors appelez-nous Réformés plutôt que Protestants !

Par Isabelle Minger-Baillod

 




Dernières mises à jour
- Annonces du 23 au 29 janvier 201720.01.2017
- Conseil de communauté de Martigny-Bourg12.01.2017
- Eveil à la Foi12.01.2017
- Edito de janvier12.01.2017
- Seigneur, affermis notre foi !12.01.2017
 
powered by /boomerang
Plan du site